À propos

Je suis Thomas Brouard, prestataire freelance en édition multi-supports et développeur web front-end.

Je travaille pour des éditeurs ou des plateformes scientifiques, notamment dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Diplômé du master 2 « Politiques éditoriales » de l’université Paris 13, j’ai d’abord exercé le métier de secrétaire d’édition chez plusieurs éditeurs et institutions (Hachette Livre, Les Petits matins, Collège de France, OpenEdition) avant de devenir prestataire freelance, d’abord en édition puis aujourdhui en développement.

Exemple de mise en page d'ouvrage

Je suis un autodidacte de la conception web. J’ai mis en ligne mon premier site Internet au début des années 2000 avec un vieux PC, le logiciel Microsoft Frontpage et un modem 28k. Durant les années suivantes et jusqu’à la fin de mes études j’ai continué à fabriquer des sites pour des projets personnels, des associations ou pour un peu d’argent de poche.

Ma pratique s’est professionnalisée à partir de 2014 avec le développement de mes premiers logiciels libres : Screlo (l’ancêtre d’OpenEdition Checklist) et l’éditeur de markdown Abricotine. Ces projets sont nés d’une volonté qui traverse aujourd’hui l’ensemble de mon travail : celle de mettre les compétences et les outils du numérique au service des métiers du livre.

En 2016 j’ai participé à la formation du collectif Edinum. Nous travaillons avec des professionnels de l’édition (éditeurs, chercheurs, documentalistes…) et promouvons le libre accès.

J’essaie d’inscrire mon travail dans le respect des valeurs qui lui donnent son sens : l’ouverture, la transparence et le partage. Le logiciel libre me semble une boussole utile pour maintenir ce cap. J’aime quand mon travail permet aux autres de gagner du temps ou quand il nous aide à envisager de nouvelles façons de produire et partager les connaissances.

Contrairement à une idée reçue, mon métier ne consite pas seulement à écrire du code. Concevoir un projet numérique c’est avant tout échanger avec ses acteurs et ses utilisateurs, écouter et comprendre leurs besoins, discuter des obstacles et proposer des solutions. Dans un projet bien mené le code n’est jamais que la conclusion d’une conversation.